Millésimes 2003 Triumph Speedmaster 2003 à 2010

Triumph Speedmaster 2003 à 2010

- Advertisment -

Présentation de la Triumph Speedmaster

Présentée au grand public en 2002, la Speedmaster est officiellement entrée dans le catalogue Triumph en 2003. Elle a connu une longue carrière jusqu’en 2016 quand ce modèle s’est arrêté, avant d’être ressuscitée quelques années plus tard dans une version plus moderne.

Cette page présente la Speedmaster de 2003 à 2010, vous retrouverez les infos sur les modèles 2011 à 2013 en cliquant ici et sur les modèles 2014 à 2016 en cliquant là.

Evolutions du modèle de 2003 à 2010

De 2003 à 2010, la Speedmaster a peu évolué dans sa forme et il est difficile de distinguer les modèles mis à part les coloris et quelques points esthétiques.

On pourra quand même retenir :
– en 2005 : plus grande cylindrée, un moteur qui passe à 865 cm3 avec un couple à bas et moyen régime amélioré
– en 2007 : nouvelles jantes en aluminium coulé, couvre-chaîne, supports de repose-pied passager et jambes de fourche relookés, silencieux Slash cut.
– en 2008 : Passage à l’injection électronique (mais les injecteurs gardant l’aspect esthétique des carburateurs), le réservoir passe de 16,6 litres à 19,3 litres

Présentation année par année

Présentation Triumph en 2003 et 2004

Plus qu’un simple cruiser et pour tout ceux qui désire un outil plus affûté : Triumph a créé le nouveau Speedmaster. Depuis ses ‘Flat bar’ jusqu’à sa selle Gunsliger, ses garde-boue taillés et ses roues en alliage, le Speedmaster exhale un clair désir d’être chevauché.
Avec sa finition noire mate et sa note d’échappement si particulière, le bi-cylindre parallèle de 790 cm3 se donne les moyens de la marche en avant.
La partie cycle équilibrée et le double disque de frein forment la base d’un pilotage sûr de plus, la position pieds-en-avant et le formidable couple moteur, présent dès les plus bas régimes, contribuent à un Cruising sans effort dévoreur de kilomètres.
La peinture bicolore avec ses filets peints à la main et les pièces chromées du moteur sont la signature caractéristique Triumph pour la Speedmaster.

Images 2003

Images 2004

Présentation Triumph en 2005

Des lignes sombres et troublantes ainsi qu’un esprit de bolide au style dépouillé font de la Speedmaster un cruiser de moyenne cylindrée qui sort du lot à tout point de vue. Cette moto a de l’allure, elle est toujours prête à passer à l’action et à partir à l’aventure, sans plus attendre.

Partir à l’aventure est, ce pour quoi la Speedmaster a été conçue. Son moteur bi-cylindres de 865 cm3, à refroidissement par air, huit soupapes et DACT utilise un calage d’allumage à 270°, permettant le vrombissement et une libération de puissance de couple régulière.

La puissance maximum de 55cv est atteinte à 6 500 tr/min, avec un couple maximum de 68 Nm disponible à seulement 3 500 tr/min. Les gaz des deux cylindres s’échappent par une paire de longs silencieux d’un chrome profond tandis que le moteur noir satiné ajoute une touche discrète et pure aux lignes splendides de ce qu’est un moteur hors du commun et évocateur.

La position de pilotage, qui est légèrement plus agressive que la position en arrière habituelle, contribue également à faire de la Speedmaster une moto d’exception. Des  » risers  » soutiennent le guidon et les repose-pieds avancés sont installés en hauteur pour une plus grande garde au sol. Le pilote est assis bien confortablement sur la selle  » Gunslinger « , prêt à lancer sa Speedmaster à l’horizon.

Les doubles disques de frein avant pincés par des étriers double pistons hissent les spécifications de cette moto vers le haut. Les jantes en alliages ajoutent un certain cachet – la roue avant de 18 est équipée d’un pneu de 110/80, tandis que la roue arrière est équipée d’un pneu de 170/80. L’excellente fourche avant combinée aux suspensions arrières permettent de gommer les imperfections des routes et offrent au pilote une conduite à la fois douce et parfaitement contrôlée.

La philosophie de la Speedmaster repose sur le minimalisme. Le compte-tours est monté discrètement sur le réservoir tandis que le compteur de vitesse trône sur le té de fourche supérieur. Le réservoir a une contenance de 16,6 litres, permettant une grande autonomie. Les coloris de la Speedmaster sont le Jet Black et le Jet Black avec un insert Tornado Red et rejoint en 2005 par le coloris Jet Black avec un insert Neon Blue.

Une large gamme d’accessoires permettra au pilote de personnaliser sa monture avant de la chevaucher pour d’autres aventures.

Images 2005

Présentation Triumph en 2006

Son nom en dit long – Speedmaster Une moto atypique… un véritable Hot Rod déshabillé autour d’un bicylindre de 865 cc qui la propulse. Rien de superflu, que du rationnel. Une moto qui, sans cesse, peut changer son look en gardant ses performances.
Le moteur est calé pour donner le maximum de couple à bas régime ce qui permet à la machine de s’adapter parfaitement aux balades de tous types et sur toutes routes, la boîte bien étagée permettant de nombreux et rapides changements de vitesses. Au point de vue sécurité un double disque à l’avant et un châssis sans reproche.
Du coté du look, admirez le moteur entièrement peint en noir, la jante arrière pleine de 15 pouces et les compteurs blancs… splendide, on vous dit.

Ses lignes sombres et troublantes, son look Hot-Rod déshabillé font de la Speedmaster un cruiser de moyenne cylindrée qui sort du lot.
Mais on peut en vouloir toujours plus. Tout en conservant son châssis surbaissé, destiné à faciliter sa prise en main en ville, la Speedmaster dispose maintenant de plus de couple à bas régime grâce à son nouveau bicylindre à refroidissement par air de 865 cm3. Grâce au calage à 270°, chaque explosion délivre une puissance sans heurt au large pneu arrière de 170, collant ainsi parfaitement à la route.
Le guidon de type cintre plat, les deux disques de frein avant et la fourche à tés larges assurent une conduite sportive et maîtrisée. En plus de ces prestations haut de gamme, la Speedmaster dispose aussi d’un style distingué très personnel grâce à son moteur noir satiné et sa jante arrière pleine de 15 pouces. Qu’elle roule ou non, la Speedmaster attire vraiment le regard.
La Speedmaster a été affûtée pour être pilotée aussi bien en ville que sur les routes sinueuses grâce à son stimulant moteur et son excellent châssis.
Avant tout, elle a été construite pour la performance.

Images 2006

Présentation Triumph en 2007

Des lignes sombres et troublantes et un look Hot-Rod déshabillé font de la Speedmaster un cruiser de moyenne cylindrée qui sort du lot à tout point de vue.

Les motards perdront leur âme et leur cœur chavirera pour le moteur bi-cylindre de 865 cm3 à refroidissement par air, huit soupapes et DACT de la Speedmaster et qui utilise un calage d’allumage à 270°, permettant le vrombissement et le flux continuel de puissance. Les gaz des deux cylindres s’échappent par une nouvelle paire de longs silencieux d’un Chromé profond tandis que le moteur noir satiné ajoute une touche discrète et pure aux lignes splendides de ce qu’est un moteur hors du commun et évocateur. La position de pilotage, qui est légèrement plus agressive que la position en arrière habituelle typique du cruising, permet au pilote d’être bien confortablement assis sur la selle Gunslinger, prêt à lancer sa Speedmaster vers l’horizon.La toute nouvelle fourche à tés larges ajoute une touche de style, et les Chromés du guidon de type cintre plat sont assortis aux repose-pieds chromés. Le couvre-chaîne et les supports de repose-pied passager ont été revus et participent à la simplicité spartiate de la moto.

La Speedmaster est équipée de toutes nouvelles jantes en aluminium coulé d’allure dynamique; la roue avant de 18 est équipée d’un pneu de 110/80, tandis que la roue arrière de 15 est équipée d’un pneu de 170/80. L’excellente fourche télescopique avant de style large combiné aux suspensions arrières permettent de gommer les imperfections des routes et offrent au pilote une conduite à la fois douce et parfaitement contrôlée.

Les doubles disques de frein avant pincés par des étriers double pistons hissent les spécifications de cette moto vers le haut.

Une gamme de plus en plus vaste d’accessoires Triumph vous permettra d’étoffer votre Speedmaster à volonté et de la personnaliser jusqu’à ce qu’elle vous corresponde.

Un moteur musclé, une allure agressive et un châssis d’enfer, la Speedmaster est habitée par l’esprit du Hot Rod de la vieille école, et combine performance et style dans une moto on ne peut plus individuelle.

Images 2007

Présentation Triumph en 2008

Des lignes sombres et troublantes et un look Hot-Rod déshabillé font de la Speedmaster un cruiser de moyenne cylindrée qui sort du lot à tout point de vue.Une allure agressive et un châssis d’enfer, la Speedmaster, un cruiser qui sort du lot.

La puissance du moteur noir bicylindre à injection de 865 cm3 passe par un pneu arrière de 170, tout en délivrant son bruit si caractéristique avec sa sublime paire de longs silencieux Slash-cut.

Les motards perdront leur âme et leur cœur chavirera pour le nouveau moteur 2008 bicylindre de 865 cm3 à injection et à refroidissement par air, avec un calage d’allumage à 270°. La puissance maximale de 62 CV est délivrée à 6800 tr/min et le couple maximum de 74Nm arrive à tout juste 3300tr/min.

Pour 2008, le moteur est désormais équipé d’un système à injection qui rend la Speedmaster conforme à la future norme Euro 3 sur les émissions de gaz à effet de serre. Ce nouveau moteur à injection ne se contente pas d’être bon pour l’environnement. Il facilite le démarrage à froid et fonctionne avec la régularité d’une horloge. La Speedmaster ne perd rien de son look, l’injection étant astucieusement camouflée par les corps de papillon dessinés pour ressembler à des carburateurs.

La fourche à tés larges ajoute encore une touche de style, et les Chromes du guidon de type cintre plat sont assortis aux repose-pieds chromés. La position de pilotage est légèrement plus agressive que la position en arrière habituelle typique du cruising.

Le compte-tours est discrètement monté sur le réservoir tandis que le compteur de vitesse, avec sa face blanche généreusement ronde trône sur le té de fourche supérieur, dans l’axe idéal de vision du pilote. Le réservoir a été redessiné sur le modèle 2008 et a une contenance de 19,3 litres, permettant une grande autonomie.

Les doubles disques de frein avant de 310 mm – pincés par des étriers double pistons – vous permettront de faire de la Speedmaster ce que vous voulez.

La selle Gunslinger permet au pilote d’être bien confortablement « vissé » et prêt à lancer sa Speedmaster avec l’horizon pour seule limite.

Images 2008

Présentation Triumph en 2009

La Speedmaster affiche ses origines et se intentions dès le premier instant. Nous avons repris cet aspect custom et highways en y ajoutant une bonne dose de personnalité.

Le résultat est une moto brute avec de longs silencieux slash-cut, des carters moteur noircis et des jantes en alliage à batons noir.

La Speedmaster fête les excellents résultats de son bicylindre parallèle de 865 cm3 à refroidissement par air, vilebrequin calé à 270° en affichant ostensiblement son allure agressive aux couleurs des années ’60.

Images 2009

Présentation Triumph en 2010

Voici la Speedmaster. Un style agressif au look ravageur. Des silencieux slash cut. Des carters moteur noirs. Des jantes noires à batons en alliage d’aluminium.

L’essence même du bon vieux cruiser surbaissé, remis au goût du jour pour les besoins du motard moderne. Un outsider sorti de l’ombre. Un compte-tours monté sur le réservoir, des durites de freins type « aviation », deux disques avant et un guidon plat.

Avec son bicylindre parallèle de 865 cm3 à refroidissement par air, vilebrequin calé à 270°, la Speedmaster affiche un style « hot rod » d’exception.

La Speedmaster est belle. Un look qui n’a d’égal que sa conduite.

Images 2010

Coloris de la Speedmaster de 2003 à 2010

2003 : Jet Black / Tornado Red, Jet Black / Racing Yellow

2004 : Jet Black, Jet Black / Tornado Red, Jet Black / Racing Yellow, Jet Black / Sky Blue

2005 : Jet Black, Jet Black / Tornado Red, Jet Black / Neon Blue

2006 : Jet Black, Jet Black / Sunset Red, Jet Black / Neon Blue

2007 : Mulberry Red, Phantom Black, Phantom Black / Tornado Red, Phantom Black / Sunset Red

2008 : Phantom Black, Phantom Black / Tornado Red, Pacific Blue / Aluminium Silver

2009 et 2010 : Phantom Black, Phantom Black / New England White

Caractéristiques techniques

Moteur

Moteur (avant 2005) : Bi-cylindre en ligne avec calage à 270°, refroidissement par air DOHC
Moteur (à partir de 2005) : Bi-cylindre parallèle calé à 270°, à refroidissement par air double arbre à cames en tête
Cylindrée : 865 cm3 (790 cm3 avant 2005)
Alésage x Course : 90 mm x 68 mm (86mm x 68 mm avant 2005)
Compression : 9,2.1
Alimentation : Injection séquentielle multipoint (avant 2008 : 2 carburateurs avec capteur de position de papillons et réchauffage)
Allumage : Digital de type à induction

Transmission

Transmission primaire : Par pignons
Transmission secondaire : Par chaîne à joints toriques type en X
Embrayage : Multi-disques à bain d’huile
Boîte : 5 rapports

Partie cycle

Cadre : Berceau d’acier tubulaire
Bras oscillant : Double en acier tubulaire
Roue avant : Alliage d’aluminium coulé, 12 bâtons, 18 x 2,5 pouces
Roue arrière : Alliage d’aluminium coulé, 12 bâtons, 15 x 3,5 pouces
Pneu avant : 110/80 R 18
Pneu arrière : 170/80 B 15
Suspension avant : Kayaba -Fourche Kayaba de 41 mm avec enjoliveurs en inox polis et éléments inférieurs polis, course de 130 mm
Suspension arrière : Double amortisseur Kayaba à ressorts chromésDeux combinés chromés avec précharge réglable, débattement de 96 mm
Frein avant : Disque de 310 mm avec étrier flottant Nissin 2 pistons
Frein arrière : Disque de 285 mm avec étrier flottant Nissin 2 pistons

Dimensions

Longueur : 2420 mm (2424mm avant 2005) 
Largeur : 830 mm (955mm avant 2005)
Hauteur : 1160 mm (1184mm avant 2005)
Hauteur de selle : 720 mm 
Empattement : 1655 mm
Angle de braquage : 33,3° / 153 mm
Poids à sec : 229 kg 
Réservoir : 19.3 litres (16.6 litres avant 2008)

Performances

Puissance max : 61cv / 45kW à 6800 Tr/mn (62cv à 7400 Tr/mn avant 2005)
Couple max : 72Nm à 3300 Tr/mn (60Nm à 2500 Tr/mn avant 2005)

72 COMMENTS

  1. Hello,
    elle est impressionante cette meule, elle serait dans la meme gamme que la honda VT750S en mieux fini…mais réellement qu’es-ce que ca vaux ? beaucoup critique triumph….car elle m’interesse…merci aux avis

  2. Salut Seb
    Tout dépend de ce que tu recherche comme moto, j’ai passé mon permis en juin, je n’ai aucune expérience d’autre moto, j’ai aimé son look, je ne voulais que celle là, tous les renseignements que j’ai pris me poussaient à ne pas acheter… J’ai acheté quand même. Point fort, elle a de la classe et ne laisse personne indifférent, l’accelération est largement assez puissante pour un jeune permis comme moi; point faible : sur chaussée humide, il te faut un slip de rechange c’est une savonnette, en troisième, elle chasse encore si tu doses mal. Voilà si tu souhaites plus d’infos hésites pas. J’adore cette bécane.
    stef

  3. salut Stef, sympa d’avoir répondu.

    Je la trouve mieux finie que ces concurentes , yamaha XVS950A, suzuki intruder M800, honda VTS 750S. Elle a plus de gueule genre custom racé! elle a églement une capacité reservoir + importante, presque 4,5l en plus.

    je recherche une moto plus cool que mon roadster sportif 600 suz. qui me servirait tous les jours en solo pour boulot/dodo dans l’idéal avec un peu de rangement, suffisemment puissante, qui tienne la route, qui ne consomme pas trop, agréable a conduire, cout d’entretien + mécanique en concession amoindri…. en fin tout ce qui fait une moto plaisir,
    Qu’en penses-tu?
    PS: je vais même te dire, j’adore la DN01, dont j’ai fais un petit essai sympa!
    merci Séb

  4. Au début j’avais regardé vers l’intruder M800 (cause budget) mais ça m’ennuyait vraiment, Triumph ça parle plus.
    L’autonomie, je ne sais pas combien tu faisais avec ton 600, mais là à 250 bornes, tu es en réserve, c’est cours quand même, mais bon je ne suis pas très souple sur l’accélérateur, j’aime bien ses accélérations, sur un custom tu le ressens plus, côté rangement il va falloir t’équiper, y a rien sous la selle, pas possibilité d’accrocher un antivol non plus. niveau confort ça dépend de ton état physique je crois, moi je me trimballe une SEP et une hernis cervicale, alors passé 200 bornes je suis moulu (si tu évite les chaussées déformées ça le fait), je me suis fait emmené comme passager par un pote sur 50 km pour voir, bon… bah ça va sur 50 pas plus, sinon il faut acheter une selle touring c’est pas très joli, mais ça se monte et se démonte très vite (250e), il y a pas mal d’option sur cette moto, vas voir sur le site triumph

  5. hello stef, avec le 600 = 200kms/maxi 20 de +
    comment fais-tu alors pour ton « U », je les trouves horribles ses sacoches en cuir, sans parler de la fauche/degradation.
    Au niveau entretien/réparation c’est comment?

    Et a vrai dire j’hesite aussi avec la nouvelle M800 intruder (cardan, mais plus petit reservoir…)
    merci

  6. Ben, j’ai pas de U, je ne laisse pas ma becane n’importe où, j’ai un bloc disque. Je ne l’ai pas équipé, les sacoches ça enlève le côté agressif de la moto, moi je l’aime nature. Niveau entretien, je ne peux pas dire, je l’ai acheté neuve et ne lui ai mis que 6000 km. la seule chose de sure c’est qu’il faudra que je change de marque de pneu, c’est de la merde.
    L’intruder, j’aimais mieux le modèle d’avant, ils ont copié le 1800, et ça fait trop futuriste, j’aime moins, comme la DN01, trop typée pour moi
    mais point de vue classe, je regrette pas la triumph, je ne suis pas déçu de mon achat
    @+

  7. Steph, je suis en train de lire un article sur la kawa VN900 custom : elle est vraiment pas mal, transmission par courroie, 20L reservoir, même si c’est moche les sacoches ne sont pas degueu..
    dis moi ce que tu en penses

  8. Je dirai, qu’elle a plus de garde au sol que la mienne, belle ligne, je n’aime pas trop la jante avant, le garde boue arrière est joli mais l’espace entre lui et la roue c’est spécial, la fourche un peu moins trapue que la speed, mais cependant j’aime bien.
    L’avantage de la kawa, c’est que tu trouve facilement un concessionnaire pour s’occuper de ta bête, moi c’est plus de 100 bornes. Après je n’ai pas assez de recul ni de connaissances suffisante pour comparer les moulins

  9. et j’aime bien les pots de chaque côté de la speed et la faible gade au sol lui donne un air plus agressif, et tant pis pour les cale pieds dans les virages, mais pour frotter, faut en vouloir, ça ne m’est arrivé qu’une fois

  10. ben en terme de budget, comme tous, le moins possible 😉
    je compte deja me faire reprendre la mienne si pas vendue par moi même, j’ai mis des annonces hier (on verra bien).
    Pour tout te dire, j’attends avec impatience la nouvelle honda crossrunner (qui doit sortir dans les premiers mois de 2011) pour voir ce qu’elle donne,mais comme elle est « annoncée » à 11500€ (pff c’est cheros) et que nous sommes tous limité pas le budget, j’envisage aussi un custom.
    Mon 1er choix c’est porté sur la triumph, plus jolie… puis de comparaison en comparaison on derrive sur les autres marques!
    Maintenant cette VN900 custom qui devrait sortir en même temps que la la honda crossrunner, me laisse le temps de me renseigner avec les utilisateurs, les concessionnaires et essayer de tirer un meilleur prix de la mienne (600 suz).
    voili, voilou…
    A part ca, les customs du genre « petite harley » m’ont toujours fait un peu rever, donc pourquoi ne pas sauter le pas, ce qui est sur, c’est qui va falloir comparer, entre ce qui me plait, ce que je peux me payer et ce qui est le plus pratique dans un usage quotidien (boulot-dodo).
    oufff, tu sais a peu près tout!

  11. Tu peux chopper les infos un peu partout, mais sur le sites et dans les magasines, je trouve que les tests sont réducteurs, on s’adresse toujours aux mêmes populations. si j’avais suivi toutes les recommandations, je n’aurai jamais acheté cette moto, et à en croire le nombre de speed que je croise (environ 0 depuis que je me ballade), beaucoup on suivi ces recommandations. Tant mieux pour moi, ma moto reste unique.
    Tout ça pour dire que le meilleur avis, ce sera le tiens (les conseilleurs ne sont pas les payeurs)
    bonne route à toi

  12. salut stef,
    Ce matin je suis toutes allées les voir, il ne manquait que la triumph speed master neuve (présence d’1 d’occas).
    Alors mon avis (attention juste vue, monté dessus,testées au deplacement dans le magasin, mais pas essayées sur route):
    –  j’ai detesté la kawa VN900, trop lourde, imbougeable, plus jolie en image que réel, angle chasse long
    – j’ai trouvé la yam 950, banale, simplette, tres bof bof
    – j’ai trouvé la tiumph pas mal, degré au dessus, mais pas vu neuve
    – j’ai adoré la suz M800, que j’ai trouvé la meilleur de sa catégorie, confort, finition… 😉

    Grosse surprise: je me suis laissé surprendre par la triumph Bonneville blanche, magnifique, aboutie, passe partout, plusieurs options possible, superbe compteur mais selle a refaire immédiatement car non confortable (mal rembourrée)… un essai me tente bien sur celle-ci. Par contre 10 fois plus jolie en vrai que sur les images du net ou magasine ou elle n’est pas mise en valeur, du tout.

    Ce qui est sur, c’est que toutes les motos citées dans ce post, sont guère visible sur la route par chez moi (Lyon), difficilement essayable sur route, souvent qu’une neuve en concession donc dur dur. Ici on ne trouve que des grosses HD sur route.
    @ bientôt

  13. Salut Seb
    Je ne sais pas combien pèse ton 600, mais la speed monte à presque 270 kg avec le plein. La bonneville j’adore, mais je dépasse le mètre 82 et j’avais l’impression d’être un crapaud sur une boîte d’allumette, les commandes sont trop sous le conducteur, alors que sur la speed, si je glisse au fond du siège, j’ai les jambes presque tendues. Mais la bonneville c’est la classe, ou la thruxton, pas mal aussi. Si tu aime ce genre là, jette un oeil a la Kawasaki W650.
    +

  14. ehy salut Steph,
    La kawa W650 qui a été arretée y’a 2 ans est remplacée en 2011 par sa grande soeur W800, pas mal mais un poil trop retro à mon gout. La bonneville même avec un look retro fait plus moderne. Mais apparement d’après ce que j’ai lu ce matin, elle est assez inconfortable.
    A ce stade, j’hésite entre:
    – intruder M800, avec le bloc optique (année 2010). Avantages: très belle, suz à 6 kms, transm cardan.
    – la harley davidson 883 superlow (version 2011, déja sortie). Avantages: frein disque av/ar, transm courroie, reservoir 17l, prestige HD, finition peinture, même gamme de prix. contre: compteur ridicule.
    – triumph speedmaster (version 2011), a voir neuve, avantages: reservoir 20L
    – triumph bonneville (version 2011), impératif: changer la selle.

    Plus pratique, mais pas dans le meme registre:
    – honda CBF1000F blanche, année 2010, bonne autonomie, bonne protection, confortable: contre plus chere.
    – honda crossrunner, sortira en mai 2011, chère, moteur decrié par les VFRistes, taillée par tous sur le net et trop chère (11500€)…

    Quoi qu’il en soit, il faut quelle soit assez pratique pour trajet boulot dodo, confortable, maniable, bonne autonomie. La vitesse n’est pas ce que je recherche, je ne slalome pas non plus entre les voitures.
    Je me torture l’esprit également à savoir comment transporté un « U » ou bon bloque-disque + casse croute si le choix se porte sur un custom. car les sacoches denaturent trop la moto.
    Peut être reste il le choix d’1 sac a dos, spéciale moto, ou de quelque chose attaché a 1 sisibar ??? ou 1 seule sacoche accrochée sur le flanc droit….

    j’en sais rien, grRRrrRRRrr…tu m’aides ? lol
    Séb

  15. Je ne sais pas si un custom sera le meilleur choix pour trajet metro, boulot dodo, il’ m’arrive régulièrement d’aller au boulot à moto (70 bornes allé), je peux te dire que lorsque je rentre chez moi, je suis moulu.
    J’aime bien le crossrunner sauf la ligne d’echappement
    La CBF ressemble à toutes les motos, je trouve que c’est banal
    l’intruder est acceptable point de vue tarif, mais elle n’est belle que dans les modèles d’avant 2010, enfin bon je n’ai pas le monopole du bon goût
    enfin je donne mon classement (c’est juste un point de vue esthétique)
    1 speed
    3 intruder (d’avant 2010)
    2 bonneville
    3 crossrunner (parce qu’elle est différente)
    4 CBF
    5 La harley parce que je n’aime pas la forme du réservoir
    bye

  16. hello,
    oui je suis ok avec toi pour la CBF1000F, tres commune mais diablement pratique et sobre m’a t’on dit.
    Par contre, dis moi quand tu as réussi ton permis, tu savais ce que tu allais acheter?  as-tu essayé plusieurs motos ? que des customs? tu dis aussi que tu avais été vers la suz M800 pour son prix mais qu’elle t’ennuyais = tu as pu faire un essai avec?
    Après il faudrait que j’aille essayé, comparé ces nouvelles motos: bonneville, harley, M800, speedmaster.
    @+ 

  17. En fait niveau budget, j’étais plus sur l’intruder, mais j’avais pas vu la speed. Mais difficile de touver le m800 dans les concessions près de chez moi, alors je me suis engagé sur une voie différente, et suis allé voir en concession un Z750, mais arrivé dans le magasin, toutes alignées en batterie, elles se ressemblaient toutes, j’ai fais demi_tour. Et puis sur le net, j’ai vu la triumph. Et comme je fonctionne assez souvent au feeling, j’en ai trouvé un en concession à 200 bornes de chez moi, j’ai fais un essai sur 1km et j’ai signé le bdc dans la foulée. (sans regrets)
     

  18. Alors pour commencer, il faisait froid et quelques flocons de neige virvoltaient. Les essais ont été court, je ne connaissais ni les becanes, ni l’endroit….donc voici mes 1ére impressions:

    1) bonneville essai 10 minutes : moteur péchu, très très suffisant, mignonette, passe partout, manque crucial de protection (profilage effilé de la moto), freine bien. Selle a changer sans délais car tu glisses en arrière dès 50 kms et horriblement inconfortable, commandes aux pieds qui peuvent être gênant lors des basse vitesses en ville car ils se trouvent pile à l’applomb sous les jambes.

    2) speedmaster essai 20 minutes: grosse, lourdasse mais sécurisante, commande pieds un poil trop en avant pour mes petites jambes (mesure 1.70), elle chasse dangereusement de la roue arrière lors de chaque deccélérations (il doit falloir doser mieux, mais c’est pas en 20 min que j’allais voir cela), confortable, beaucoup de pèche mais en à-coups, freine bien, bonne contenance resevoir. Par contre transmission a chaine = les à-coups sont peut être du aussi à cela.
    La speedmaster 2011 doit arrivée début février, je vais de toute façon l’attendre avant de faire mon choix! Et surtout refaire un essai au moins d’1 heure avant, vu avec le vendeur.

    3)suz M800, modéle neuf de 2009, essai 20 minutes: bonne prise en main, à ma taille, les commandes tombent bien, je me suis eclaté avec, le cardan est génial car pas d’à-coups et très fluide. En contre, petite capacité de reservoir (15,5L). Point noir: absence de freinage, limite inéxistant (arrière à tambour). Le gars m’a dis que cela pouvait aussi venir du fait que la moto n’ai que 180km, j’y crois pas trop. La aussi j’aimerai refaire un essai plus long, de jour avant de me decider.

    Dans tous les cas, je crois avoir pris le plus mon pied sur la suz. Donc en attente de ces essais plus long, mais vu le temps !!!

    J’ai également été voir, chez kawa et yam: elles sont idéales technologiquement (courroie ou cardan + frein disque av/ar + capacité reservoir confortable). Mais elles sont ignoblement lourde à l’arrêt, en ville je ne t’explique même pas. Peu être irais-je en essayer une pour comparer, je me tate.

    Désolé d’avoir été long, à bientôt.

  19. De ces modèles, je ne connais que la speed et je peux dire que dès qu’il fait humide ou que tu passes sur une peinture au sol, une plaque d’égout, tu arrêtes de jouer avec la poignée. D’ailleurs, si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi elle chasse autant de l’arrière, j’ai passé mon permis sur une gladius 650, ça ne m’a jamais fait ça, il m’est arrivé de passer en 4 en doublant méchamment et de sentir l’arrière se promener. C’est pas top comme sensation.
    Tiens moi au courant quand tu auras choisi.
    +
     

  20. au niveau porte monnaie la speed est de 2000€ plus chére, mais es-ce le prix a payer pour ne pas avoir a changer dans 2/3 ans…en tout cas la reprise de la mienne se fera avec une grosse perte! ils abusent grave

  21. Toi aussi tu chasse souvent de l’arrière avec la speed? (la M800 ne procure pas ce désagrément).
    Sincérement, je pense que le rapport poids/puissance/transmission chaine y est pour beaucoup !
    Sinon que penses-tu de mon essai ? (meme s’il ont été effectué sur courte durée)?

  22. oups, on se répond en même temps…
    j’y perds, si l’affaire se fait dans ces jours, 900€ par rapport à ce que mon brélon vaux et ce que j’en attendais (sans compter les équipements en options)

  23. C’est sûr que faire un essai moto par cette météo, c’est pas le pied. Au moins, tu as commencé par les aspects négatifs de chacune, il te reste a recommencer au printemps. 😉
     

  24. non, je ne pourrais pas, financièrement à l’achat, les assurances, la place dans le garage…par contre va sur le site triumph et regarde la nouvelle speed en black, tu peux la configurer…puis ma femme la préfererais a la suz !!! elle qui n’aime pas les motos !! gRrrRRrR

  25. eh bien pas trop mal, nous avons eu il y a deux jours 15 cm de neige, et puis plus rien malgré les prévisions météo, du coup s’il ne neige pas cette nuit, j’irai peut etre bosser à moto demain

  26. Mais le WE si j’ai a me deplacer seul, c’est à moto. Tu me diras, ça fait 4 matin que j’ai le permis, peut-être que dans quelque temps, je serai calmé… on verra

  27. Oué, moi aussi j’ai quelques bornes entre le boulot et la maison! alors je verifie la méteo avant de partir. combien tu m’as dis faire de bornes avec ton reservoir complet (20L) ? et as tu un modéle avec l’injection ?

  28. hello sergio, me voila à hesiter pour la speed master 2011 !!! ouinNnnnNn j’en ai marre….
    ne pourrait on pas converser ailleurs qu’ici? par mail interposé ou je ne sais pas?
    Séb