Gamme Triumph Tiger Bike of the Year 2011 : la Tiger 800...

Bike of the Year 2011 : la Tiger 800 sur le podium

- Advertisment -

La SWA (Supertest World Association), qui regroupe les principaux acteurs de la presse moto internationale, a voté et élu la meilleure moto de l’année 2011.

Chaque nation choisit 3 motos, et trois points sont attribués au premier choix, deux points pour les deuxième et troisième choix. Voilà qui est très différent de l’Eurovision…

Et voici le résultat du vote pour cette année 2011 :

1 : BMW K 1600 GT / GTL (16 points)
2 : Ducati Diavel (14 points)
3 : Triumph Tiger 800/XC (10 points)

Et voilà une belle place sur le podium pour notre Tigresse anglaise, mais soyons beaux joueurs, elle est devancée par deux superbes machines que l’on doit également à la production européenne qui truste les premières places.

5 COMMENTS

  1. La presse moto internationale a choisi un L6 grand luxe et un bi bodybildé façon je fais n’importe quoi du moment que c’est carbone et rouge, c’est triste, la presse moto a du plomb dans l’aile. Deux pétoires élitistes opposées l’une de l’autre et de vente disons confidentielle! Autant dire que le 800 Tiger a gagné, même troisième, une bécane bonne en tout et surtout plus abordable. C’est le vote du clinquant et du je ne sais pas quoi faire de mon fric, c’est oublier la misère économique actuelle et industrielle du Japon, c’est se mettre en ligne de mire de nos sociétés, argent toujours, bécane chère est surement la meilleure, les journalistes sont pourris de l’intérieur, ça ne m’étonne pas, dans le dernier Café Racer, on y voit une Bonnie modifiée par un soit disant Dieu de la prépa, deux ou trois bricoles techniques et vlan 18000 euros, personne ne dit rien ou ne crie au scandale, reveillez-vous bordel, ne laissez pas Deus et consorts vous dicter les nouvelles lois, Café Racer fait du mal au gens, intelligemment, articles sympas mais progadande de mise, sieur Albin aux prises avec son café racer Martin Sporster depuis des lustres, juste bon à tenir des outils pas à s’en servir sauf s’il s’agit de pinard et de bouffe, on critiquait Moto Journal pour leurs essais saignants et pas objectifs, sans rapport avec celui qu’on pourait avoir en vrai le jour du merveilleux achat. Motards de tous poils, pensez-vous sincèrement qu’un 6 cylindes de luxe et qu’un pseudo custom Testasretta soit  ce qu’il existe de mieux en 2 roues à moteur ? Libérez-vous du journalisme ne vivant qu’a coups de pub et de luxe, oubliez les sirènes du fantasme, bricolez vos brêles et vos café-racers à 5000 euros tout compris, alors qu’au bout du monde on vous prouve par A+B qu’il est possible de retirer d’une illustre vente aux enchères une 500 AJS Porcupine dépareillée et sans historique de course, proposée à 650000.

  2. n’empêche que, si la Diavel ne court pas les rues (je n’en ai vu qu’une seule qui ne soit pas en plaque garage), les K1600 se vendent plus que pas mal (vu plus d’une 20aine jusqu’à présent, plus que des Tiger 800!)
    comme toujours, ce n’est pas la crise pour tout le monde!

  3. Ouais, ouais, Denis. C’est vrai que c’est pas la crise pour tout le monde. Mais quel constructeur ose une moto comme la Diavel ?  Bon, ok le prix c’est limite foutage de gueule. Mais Triumph qui copie BMW: leur originalité et leurs bécanes de caractère sont où ? (Speed mis à part, encore que l’évolution du modèle 2011, mais bon je ne relance pas le débat !) Quant à Café Racer que j’achète depuis un moment, il n’y a pas que des modèles de préparateurs à 18000 boules; il y a aussi dans les dernières pages, des gars qui font des merveilles sur des brêles à 5000 roros, voire moins !! Pour l’Albin, on le voit moins à table dans le dernier n° et c’est tant mieux car on préfère des photos de motos, et/ou de paysage; néanmoins, je ne le crois pas maladroit avec des outils. Pour la 500 AJS à 650000 roros, d’accord avec toi, mais cet engin n’intéresse que les spéculateurs. Effectivement, dans le monde des préparateurs, il y a de tout. Des opportunistes qui ont flairé récemment ce marché (le peu d’originalité des modèles actuels les aide), et les bosseurs qui bonnifie (ha, ha !) un modèle fade (Mécatwin pour la Bonnie, par exemple). Personnellement, j’apprécie le travail et la philosophie du boss; c’est pas cadeau, certes, mais toutes les modifications apportent un réel plus (et pas seulement esthétique), la peinture + les couches de vernis ne sont sûrement appliquées en qualité et en quantité chez des pseudos prépa. Bref, la crise nous fera sans doute redécouvrir l’essence (ha, ha, bis) même du 2 roues; légèreté, simplicité, couple, caractère… Bonne route à tous
     

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Offres spéciales Triumph Juin 2020

Afin de soutenir les concessionnaires et la reprise de l'activité moto, Triumph sort le grand jeu avec...

Daytona 675R – 2013 à 2016

Une Daytona 675 encore plus décoiffante ! En plus de toutes les améliorations dont...

Triumph Daytona 675 – 2006 à 2008

Présentation de la Daytona 675 Triumph en 2006 La...

Triumph TSS – 1982 à 1983

Présentation de la Triumph TSS Période de fabrication : 1982 - 1983
- Advertisement -

Une gamme de vêtements pour le Bobber

Si vous êtes un fan du Bobber à la sauce british proposé depuis 2017 par Triumph dans...

Triumph Bonneville Bobber TFC

La Triumph Bonneville Bobber Triumph Factory Custom Les modèles estampillés TFC sont des modèles...
- Advertisement -

Vous aimerez aussi...RELATED
sélectionné pour vous !