Millésimes 2009 Triumph Thunderbird 1600 - 2009 à 2015

Triumph Thunderbird 1600 – 2009 à 2015

- Advertisment -

Présentation de la Triumph Thunderbird 1600 en 2009

Triumph lorgne de plus en plus vers Harley-Davidson… La Thunderbird 1600 annoncée durant l’été 2008 arrivera dans un an sur le marché des gros customs et secondera la Rocket III. À l’opposé des V-Twins concurrents, Triumph parie sur son incontournable bicylindre vertical et présente une moto quasiment finalisée. La voici.

Présentation Triumph

Un cruiser de pilote. La maniabilité typique d’une Triumph. Un châssis à l’ingénierie rigoureuse. Une suspension soigneusement réglée.
Une tenue de route parfaite en toute circonstance. Un centre de gravité bas pour un équilibre parfait à n’importe quelle vitesse.

Ouvrez la poignée de gaz : le tout nouveau moteur bicylindre en ligne de 1 600 cm³ à refroidissement par eau développe sans effort son couple phénoménal dès les bas régime et quelle que soit la vitesse enclenchée. Délectez-vous du son de l’échappement : conçu dans les règles de l’art de l’acoustique, il élimine les aigus et fait vrombir les graves.

La Thunderbird lance alors son appel incomparable à la liberté.

La toute nouvelle Thunderbird a été méticuleusement pensée. Et cela se reflète dans chaque instrument, chaque détail. Le réservoir intègre un indicateur de vitesse, un compte-tours, deux totalisateurs partiels et une jauge de carburant, le tout serti dans une nacelle chromée. Sa généreuse capacité de 22 litres permet des parcours plus longs – l’occasion rêvée d’admirer les logos Triumph en zinc chromé et la griffe Thunderbird qu’il arbore. Sa suspension finement calibrée est une véritable révélation sur route, procurant le confort et la maniabilité que vous souhaitez, kilomètre après kilomètre. Pour un freinage tout en souplesse, les doubles disques avant assurent une réponse et une réactivité inégalées.

Résultat : un contrôle exceptionnel.

Photos 2009-2010

Coloris de 2009 à 2015

Finalement au cours de l’existence de cette Thunderbird 1600, il n’y a que les coloris qui vont changer d’un millésime à l’autre. Vous pouvez retrouver toutes les images de ces coloris dans les galeries des différents millésimes ci-dessous.

2009 et 2010 :
– Jet Black
– Pacific Blue / Fusion White
– Aluminium Silver / Jet Black

2011 :
– Phantom Black
– Pacific Blue / Fusion White
– Cranberry Red
– Aluminium Silver
– Crystal White / Sapphire Blue / Red decals
– Crystal White / Sapphire Blue / Blue decals

2012 :
– Marble Red Haze
– Cranberry Red / Phantom Black
– Pacific Blue / Fusion White Stripe
– Phantom Black.

2013 :
– Phantom Black
– Marble Red Haze
– Caspian Blue / Phantom Black
– Cranberry Red / Phantom Black

2014 :
– Phantom Black
– Caspian Blue / Phantom Black
– Lava Red / Silver Frost

Millésime 2011

Présentation triumph.co.uk

EN ROUTE POUR LA VICTOIRE. ÉLUE « CRUISER DE L’ANNÉE » POUR LA SECONDE ANNÉE CONSÉCUTIVE AUX USA PAR LE MAGAZINE CYCLE WORLD, LA THUNDERBIRD A AFFRONTÉ LES PLUS GROSSES, LES MEILLEURES,
LES PLUS CORIACES … ET A REMPORTÉ LA VICTOIRE.

LA MEILLEURE DE SA CATÉGORIE. VOILÀ CE QU’EST LA THUNDERBIRD. C’EST CE QUE LES GENS AFFIRMENT. C’EST CE QUE NOUS AFFIRMONS. UNIQUE EN SON GENRE. UN LOOK
PARFAIT. BICYLINDRE PARALLÈLE. HORS PAIR. LES GROS CARTERS MOTEUR CHROMÉS LAISSENT DEVINER CE QUI SE CACHE SOUS LES FLANCS DE LA THUNDERBIRD.

Galerie photos 2011

Millésimes 2012 et 2013

Présentation Triumph 2012

Cap sur une légende qui renaît.
Des lignes affirmées et musclées. Une conduite irréprochable. Une ingénierie exceptionnelle. Un exploit. Élue « Cruiser de l’année » par le magazine Cycle World aux États-Unis, la Thunderbird réinvente les règles et apporte au marché du Cruiser l’excellente réputation de Triumph en matière de maniabilité et d’ingénierie. La personnalisation ? Aucun problème grâce aux superbes coloris et à plus de 100 accessoires. C’est ce que les pilotes de Cruiser attendaient.

Encensée par la critique, la nouvelle Thunderbird est une révélation. La moto que les pilotes de Cruiser attendaient. Mais elle attire également l’attention d’autres types de motards. Pourquoi ? Parce qu’elle assure – sur le look, la puissance, la maniabilité, le confort : sur tout.

Sur la route comme au plan technique, la Thunderbird est en tête. Prenez place sur la selle basse bien aménagée et admirez le chrome haute qualité prédominant dans le design.

L’indicateur de vitesse monté sur le réservoir comprend un petit compte-tours intégré et un ordinateur de bord qui inclut une horloge, deux totalisateurs partiels et une jauge de carburant. Une première pour Triumph à l’heure actuelle, l’entraînement par courroie nécessite peu d’entretien et fournit le couple approprié avec souplesse et propreté, tandis que les composants de la moto respirent l’élégance et la qualité. Les freins ABS sont proposés en option sur la Thunderbird, offrant une assurance supplémentaire quelles que soient les conditions routières.

Mais piloter un Cruiser, c’est avant tout faire preuve d’individualité ; et grâce à plus de 100 accessoires disponibles, vous pouvez personnaliser votre Thunderbird et créer votre propre look inédit. Street rod dépouillé ou moto de touring aux sacoches souples, la Thunderbird fait preuve d’élégance et de charisme.

Tarifs 2012 : 15 190 € – 15 590 € en Bicolore – 15 840 € en Captain America

Galerie Photos 2012-2013

Millésimes 2014-2015

Présentation par Triumph en 2014

Deux fois élu « Cruiser de l’année » par le magazine américain Cycle World, le cruiser Triumph Thunderbird surfe sur le succès depuis son introduction sur le marché.

En combinant l’allure classique et la maniabilité typique des cruisers à l’expertise de Triumph en matière d’ingénierie, cette moto possède un style et une tenue de route faisant référence dans sa catégorie. Au coeur du Thunderbird se trouve un moteur bicylindre parallèle T-16 de 1 600 cc s’illustrant avec brio dans la masse des bicylindres en V. Ce moteur au caractère bien trempé présente un vilebrequin calé à 270° et génère un couple phénoménal de 146 Nm à seulement 2 750 tr/min.

Alors qu’il semble refroidi par air avec ses ailettes finement dessinées, un moteur aussi puissant se montre beaucoup plus efficace avec un refroidissement liquide ; vous trouverez ainsi un radiateur discrètement placé entre les poutres inférieures à l’avant du cadre. Afin de conserver les lignes simples et épurées, la pompe à eau et les durites associées ont été soigneusement placées à l’intérieur du moteur, tandis que le câblage et la tuyauterie restants sont aussi peu visibles que possible.

Deux arbres d’équilibrage de vilebrequin, devant et derrière les cylindres, s’assurent que la puissance générée par les deux pistons de 800 cmÑ est libérée de manière régulière et maîtrisée pour le confort du conducteur. Un système avancé d’injection de carburant séquentielle gère l’accélération donnée par le pilote en se mettant automatiquement en mode « sport » ou « cruiser ». L’entraînement est transmis à la roue arrière via une chaîne à dents renforcée en fibre de carbone.

Son look est complété par un carter d’embrayage et un carter d’ alternateur tous deux chromés, tandis que le double échappement chromé traditionnel présente des collecteurs à double paroi évitant la décoloration par un usage prolongé.

Les motos Triumph sont renommées pour leur tenue de route exceptionnelle et le Thunderbird ne déroge pas à la règle, avec des niveaux d’agilité, de contrôle et de précision non habituels sur un cruiser. Il présente également une garde au sol élevée autorisant assez d’inclinaison pour se faire plaisir lorsque la route devient intéressante.

Le cadre à double poutre en acier tubulaire présente une robuste fourche avant de 47 mm et deux amortisseurs arrière réglables à cinq positions, adaptés aussi bien aux virées en solitaire qu’aux promenades à deux.

Les deux disques flottants de 310 mm à l’avant sont agrippés par de puissants freins à 4 pistons, pour un freinage efficace et progressif, avec le système ABS pour une sécurité renforcée. Un sixième rapport haut permet d’adopter un rythme de conduite détendu et permet de réaliser des économies de carburant.

Une selle à 700 mm de hauteur, un guidon tiré en arrière, des contrôles pieds en avant et une panoplie d’éléments chromés confirment la nature de cruiser du Thunderbird. La spécification haut de gamme inclut des jantes en alliage à cinq rayons, un compteur de vitesse monté sur le réservoir et un ordinateur de bord complet comprenant une horloge, deux totalisateurs et une jauge de carburant.

Puissant et décontracté, le Thunderbird a tout de l’authentique cruiser, avec une touche typiquement britannique.

Galerie photos 2014 et 2015

Caractéristiques techniques

Moteur et Transmission

  • Type : Bicylindre parallèle calé à 270°, double arbre à cames en tête à refroidissement par air
  • Cylindrée : 1597cc
  • Alésage : 103.8mm
  • Course : 94.3 mm
  • Alimentation : Injection séquentielle multipoint électronique, injection progressive selon l’ouverture de la poignée de gaz
  • Echappement : En Inox de type 2 en 1 en 2. Catalyseur de grande capacité devant les silencieux, Silencieux chromés.
  • Transmission finale : Courroie crantée
  • Embrayage : Multi disques à bain d’huile
  • Boîte de vitesses : 6 rapports, engrenage hélicoïdale du 2eme au 6eme rapport
  • Capacité d’huile : 4.2L

Châssis, roulement et affichages

  • Cadre : En acier tubulaire
  • Bras oscillant : Bras oscillant en acier
  • Roue avant : Alliage Aluminium supress « coulé », 5 bâtons, 19 x 3,5 pouces
  • Roues arrière : Alliage Aluminium supress « coulé », 5 bâtons, 17 x 6 pouces
  • Pneu avant : 120/70 R19
  • Pneus arrière : 200/50 R17
  • Suspension avant : Fourche Showa de 47mm, 120mm de débattement
  • Suspension arrière : Deux amortisseurs showa noirs à ressorts chromés, avec réglage en précontrainte sur 5 positions. Débattement de 95mm
  • Freins avant : Double disque de 310mm avec étrier Nissin à 4 pistons.
  • Frein arrière : Disque de 310mm avec étrier deux pistons Brembo.
  • Affichage et fonctions du tableau de bord : Compteur de vitesse analogique avec compte tour intégré, écran LCD pour l’ordinateur de bord, la jauge à essence et horloge.

Dimensions et capacités

  • Longueur : 2340mm
  • Largeur de guidon : 880mm
  • Hauteur hors rétroviseurs : 11120mm
  • Hauteur de selle : 700mm
  • Empattement : 1615mm
  • Inclinaison : 32º
  • Chasse : 151mm
  • Capacité du réservoir : 22l
  • Poids net : 339 kilos

Performances

  • Puissance maximale : 86 cvPS @ 4850 Tr/mn
  • Couple maximal : 146NM @2750 Tr/mn

Prix en 2014 : 15 190 euros

27 COMMENTS

  1. pour moi, Triumph s’égare! Sur la photo, cette moto ressemble à une copie de kawa VN classic…un comble! du vu et revu, on se demande ou est encore l’identité de triumph la dedans? je possède une T-bird et ai beaucoup de respect pour une Speed ou une Rocket qui sont des motos uniques. J’ai déjà eu des doutes lors de la sortie de la Bonneville, mais là…un custom triumph/kawa…non, j’vois pas…!
    Depuis la rennaissance en 92, je pense que Triumph aurait du resté focalisé sur le fameu 3 cylindres qui démarque du reste de la production toutes marques confondues.

  2. Cette nouvelle Thunderbird me plait énormément, sous réserve d’un essai elle est commandée en remplacement de ma Thunderbird 900 de 1995 (131’000 km) qui avait remplacé la T140 V achetée neuve en 77, qui avait remplacé ma T120 achetée en occasion en 73!
    Il y a 59 ans quand Triumph avait commercialisé sa 1ère Thunderbird, il avait baptisé cette moto; The best motorcycle off the Word !
    J’espère que le millésime du 60ème anniversaire de la Thunderbird sera a la hauteur !

  3. Chuis sceptique! pour moi c’est pas une Triumph.Un bon Triple de 1600 ccm,une mini-Rocket en somme çà aurrait eu plus de gueule,mais bon il en faut pour tous les goûts!

  4. Quiquile 29/12/2008 à 15:31

    Personnellement je la trouve plutôt pas mal, certes avec un petit côté HD, mais après tout où est le mal… Les japonnais copient les américains… les britanniques copient les japonais… les chinois copient les japonais…. les japonais copient les italiens etc etc et… en fin de compte tout le monde copie tout le monde. Le vrai but n’est-il pas de rouler tout simplement avec notre philosophie de liberté et de grands espaces, peu importe la machine (à la limite on s’en tape…) alors les guerres intestines de; … moi je roule sur une machine qui est mieux que la tienne…………….??????????????? Franchement……. salut à tous……

  5. Je la trouve belle, même si elle n’est pas très originale, mais sera probablement assez différente de la VN 900, au niveau du comportement.
    Je pense savoir de quoi je parle, puisque j’ai, actuellement, VN 900 et 900 Speedmaster.
    J’ai hâte de pouvoir faire un essai…
    Grosse différence esthétique avec la Kawa, l’architecture moteur, tout de même.
    Bien sur, c’est encore une copie des Harley des années cinquante. Cela tombe bien, c’est ce que j’aime.
    J’ai hâte de pouvoir faire un essai…

  6. J’aimerai qu’on m’explique, ce que ce…nouveau…? modèle apporte de neuf à la production actuelle, voir même un peu dépassée (mais ça n’est que mon opinion).Je sais que je me répète, mais la ligne de cette moto, c’est du vu et revu! Kaxa VN, Honda Shadow, etc….Bien sûr, c’est pas moche, mais il n’y a là, rien d’original ! Est-ce que le caractère moteur sera au RDV ??? Etant données les normes en vigueur, on ne doit malheureusement pas s’attendre à une autre révolution. Et puis le caractère moteur …travaillé sur ordi…Bof ! Non, ce que je trouve le plus vexant, C’est de voir cette nouvelle moto sans vrai personnalité portée le même nom que mon 3 patttes de 98!Sorry.

  7. Il en faut pour tous les goûts, moi, je la trouve belle. Si on n’est pas amateur de custom, c’est à dire des répliques des Harley des anées 50 mises au goût du jour, pourquoi venir critiquer. De mon côté, je n’aime pas les sportives ou autres routières et je ne viens pas dire qu’elles sont moches.
    J’ai un Speedmaster qui, en plus de sa superbe ethétique, présente des qualités moteur (souplesse et allonge moteur + boîte géniale)que les HD, ni les jap n’ont pas.
    Si la grande soeur est du même genre, ce devrait être une moto très intéressante…pour les connaisseurs.

  8. et bien je suis d’accord avec charlet et gege, rien ne vaut une bonne t.bird sport. elle avait de la gueule au moins avec son 3 cylindres !!!
    cette dernière 1600 de chez triumph n’a rien d’original.. je pense qu’il vaut mieux encore avoir la rocket que cette 1600 !!
    a propos, qui possède une rocket ? Et est-ce que vous en êtes content ? Se conduit-elle facilement ? et pour une nana ?

  9. moi qui suit un puriste Triumph, j’attendai vraiment autre chose qu’une pale copie d’une HD pour le millésime du 60ème anniversaire de la Thunderbird. Vraiment déçu, moi qui attendait sa sortie !

  10. la men table ! quelle misere , c’est vrai j’avais la t bird sport la derniere ,mais ça ! c’est incroyable il marche sur la tete chez triumph quelle domage

  11. Pourquoi Triumph investit-il le marché du custom, la place est prise depuis des lustres et elle ne correspond pas à l’image de la marque. Le 3 pattes Speed est une merveille, j’ai un speed 08 que du bonheur, déja la Rocket j’ai pas compris l’esprit, pire, les twins à air ont une course moteur plus courte que le 1050, faut pas chercher plus loin, 79×71.4 c’est parfait, 92×68, c’est plus doux, mais ça n’a pas cette sensation de couple que beaucoup de gens adorent, j’ai eu un w650, 82 de course, 50 chevaux mais quel panard à la reprise. L’engin idéal, un Speed Twin, 900 pas plus, 75 de course, pour l’alésage je vous laisse calculer, un look de Speed Triple avec 20 kgs de moins, 85 chevaux ça suffit. Quant à vouloir singer Harley autant marcher sur les plates bandes de la V Max, un speed plus bas, plus radical et encore plus épuré. Faites l’essai sur une photo, en gardant partie cycle et moteur, modifier habillage et echappements, ya largement de quoi faire un trux sympa. A vos crayons. Salut

  12. Bonjour, 
    J’ai reçu ma T-Bird 1600 Bleu et blanc, avec quelques accessoires,.
    Pour répondre aux détracteurs, c’est une moto extra, souple, très siouple, tenue de route parfaite, freins supers, très confortables et surtout très puissante, un couple du « oiseau » tonnerre.
    Je parts demain matin pour une ballade de rodage dans les Dolomites.
    Bref pour répondre aux articles ci-dessous, Triumph à fait des 2 et 3 cylindres et même une 4 (la quardant)avant les japs,  et comparer un T Bird avec un Custon Kawa il faut changer d’oculiste et d’ORL.
    Vive les vrais motos

  13. Je roule en B-King avec laquelle je viens encore de perdre 3 points (France … three points !) j’ai déjà eu une Sprint 885 cc, une T 595, une T-Bird Sport puis une Sprint ST et aussi une Rocket III (la première fournée en Juillet 2004) et dès que l’on me fait une offre pour ma B-King j’achète la T16 !!! Il me la faut ! Pots courts et guidon twin et radiateur bleu ! J’étais « faché » avec Triumph qui ont (les commerciaux) pris la grosse tete et c’est rien que de le dire mais …..ils font de sacrés trucs qui sortent de l’ordinaire chez Trumpet !!!! (si çà intéresse quelqu’un une B-King ……….!!!!!)

  14. Hello  Esseiva Philippe question bête de ma part, dans  quel pays francophone as tu acheté ta Tbird 1600 (suisse peut être)???  moi j’ai commandé la mienne en France, mais ne sais quad aurra lieu le livraison

  15. Hello Robert
    T Bird achetée ne suisse, le problème, la selle duo confort n’est pas encore disponible et le confort de la selle passager est plus que rudimentaire, pour le rest c’est une belle moto, très facile à conduite,

  16. Bonjour  Philippe, J’ai pris livraison de ma Tbird 1600 bleue et blanche, vendredi dernier. La selle duo confort avec dosseret pilote, toujours pas disponible. de même que le sissi-bar (tout cela en France) Je descends d’une Rocket 3 classic et la Tbird est beaucoup plus facile, pour seulement quelques 40 Kgs de moins. je retrouve à peu de choses près la « poussée »  du R3., beaucoup de plaisir à cette machine.

  17. Salut Robert,

    Je m’apprete à commander la même moto que toi, bleue/blanche, guidon droit, pots courts et casquette de phare.
    Aprés deux éssai, je confirme que cette moto est géniale, exellent chassis, partie cycle au top, freinage puissant, tout pour se faire plaisir.Pour le look, c’est chacun ses gouts…
    Pourrais tu me dire si tu as pu obtenir une remise, et si oui de quelle ordre?
    Merci
    hervé
     

  18. Bonjour à tous.
    5’000 premiers Km sur ma T-Bird 1600, tous les accessoires sont livrés (enfin), par contre j’ai demontés les sacoches d’origines (beaucoup trop petite) pour mettres des box Epco & Becker Journey de 38 litres, ( les sacoches cuirs sont à vendre)  la moto est prête pour les vacances d’été dans les Dolomites. ( app 4’000 km)
    Premières impressions, la moto est très bien  finies par rapport à l’ancienne T-Bird 900 , pas besoin de changer les suspensions ou les freins, tout est parfaitement équilibrés sur cette nouvelle T-Bird, la tenue de route est parfaite (après avoir réglé correctement les amortisseurs AR), les freisn sont puissants, et malgré sont poids elle est très facile à conduite. Bref pour moi elle est parfaite
    Bon été et de belles ballades a tous
    Philippe

  19. J’en ai une depuis 2013,j’ai changer les pots pour le ronflement du moteur très coupleux et c’est un régal. Aucun problèmes. Après on aime où pas, là est la question

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Triumph Trekker GT 2020

Trekker GT, le 1er vélo électrique Triumph Triumph vient de dévoiler le Trekker GT,...

Triumph obligé de licencier

Restructuration annoncée avec 400 licenciements Suite à l'épidémie de coronavirus qui a considérablement réduit...

Offres spéciales Triumph Juin 2020

Afin de soutenir les concessionnaires et la reprise de l'activité moto, Triumph sort le grand jeu avec...

Daytona 675R – 2013 à 2016

Une Daytona 675 encore plus décoiffante ! En plus de toutes les améliorations dont...
- Advertisement -

Triumph Daytona 675 – 2006 à 2008

Présentation de la Daytona 675 Triumph en 2006 La...

Triumph TSS – 1982 à 1983

Présentation de la Triumph TSS Période de fabrication : 1982 - 1983
- Advertisement -

Vous aimerez aussi...RELATED
sélectionné pour vous !